Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 16:01

La loi sur le travail du dimanche a été repoussée grâce à l’action des parlementaires de gauche et une partie des parlementaires de droite.

Mais repoussée n’est pas annulée. Il faut donc rester vigilant car ce projet va très vite retrouver le chemin du parlement.


Une quarantaine de parlementaires de droite ont trouvé un compromis avec l’Elysée. Le nombre de dimanche où l’on peut (doit) travailler passe de cinq à huit ; les magasins concernés par une ouverture systématique le dimanche doivent être situés en zone touristique,…

Même face à ce compromis bancal, la gauche doit s’opposer !

 

Car si sur cette question, une barrière n’est pas mise, c’est une dérive vers une plus grande déréglementation à laquelle nous allons assister. Ce qui est présenté comme une plus grande liberté doit être vu comme une excuse présentée aux Français. Excuse qui est bien venue lorsque l’on ne veut pas augmenter les salaires. Et des magasins aux usines, il n’y a qu’un pas.

On peut faire un parallèle avec l’âge de départ à la retraite. Votre retraite est trop faible à 60 ans ? Le gouvernement à la solution : il vous laisse « la liberté » de travailler jusqu’à 70 ans.

 

Cette mise au point étant faite, nous pouvons donner trois raisons principales pour expliquer notre refus du travail du dimanche.

 

La première est économique. L’ouverture des magasins le dimanche va favoriser les grands commerces. On peut estimer à plusieurs dizaines de milliers d’emplois perdus face à cette concurrence accrue.

On ne peut stimuler l’économie avec cette mesure. Surtout dans une période où le pouvoir d’achat est en berne.

 

La deuxième raison est sociale. Nous aurions soi-disant la « liberté » de travailler! Et donc la liberté de ne pas travailler!!!

82% des temps partiels dans la grande distribution sont subis et non choisis. Cet exemple nous prouve que les rapports de force sont nettement en faveur du patronat dans son ensemble, du fait en partie de la désorganisation des salariés. Ces derniers ne sont pas en mesure de dire non.

 

La troisième raison est sociétale. Des jours de repos sont nécessaires. Et dans la semaine, un jour de repos qui est consacré à autre chose qu’à la consommation est lui aussi nécessaire. Nous, les jeunes socialistes, nous considérons qu’il doit être le même pour tous.

L’Histoire de notre pays a voulu que se soit le dimanche.  Nous aimons l’idée qu’un jour dans la semaine, les français pensent aux autres à travers des associations caritatives, sportives, … Nous aimons l’idée que les membres d’une même famille peuvent ressouder les liens en se retrouvant grâce à ce temps libéré.

 

Il s’agit d’une conquête sociale que l’on se doit de garder.

Partager cet article

Repost 0
Published by agir en jeunes socialistes - dans Société
commenter cet article

commentaires