Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 16:07

Le MJS soutient la promotion d’un développement sans précédent des transports collectifs et de tous les modes de déplacements alternatifs pour diminuer la pollution et le coût de la mobilité.

 

Depuis 2002, les subventions aux projets de TCSP (Transport en Commun en Site Propre : tram, métro) ont fondu, il n’y a pas de volonté politique nationale de soutenir les TER dans les régions, le développement du FRET sur rail reste lettre morte.

 

Le gouvernement français a beau jeu de mettre en avant la vitrine technologique que constitue le TGV ; mais à côté, combien de lignes secondaires laissées à l’abandon ? Des voies ferrées qui ne sont plus entretenues sciemment pour dissuader les derniers voyageurs d’emprunter le train  afin de justifier leur fermeture pour cause de non rentabilité. C’est le cas de la superbe ligne « Le Cévénol » qui relie Nîmes à Paris via Clermont-Ferrand.

 

C’est pourquoi, le MJS propose une véritable révolution des transports en agissant sur plusieurs fronts :

 

-         au niveau des transports urbains, développer les réseaux existants en augmentant les amplitudes horaires, la fréquence et en assurant l'accessibilité des personnes à mobilité réduite ; inciter par la loi les communautés d’agglomération à se doter d’un TCSP et les soutenir en aidant le projet à hauteur de 25 % du coût global,

-         obliger les villes à se doter d’un « plan vélo » : schéma de pistes cyclables, système autonome de locations,

-         favoriser le développement du covoiturage et des loueurs de voitures pour courte durée du type « autopartage » comme Modulauto à Montpellier.

-         favoriser les modes de transport doux pour les livraisons et les services en ville (petits camions électriques) ; rendre concret le développement du fret ferroviaire et du ferroutage.

-         Soutenir les régions dans le financement des TER, surtout en ce qui concerne l’entretien des infrastructures.

-         Revoir la politique tarifaire de la SNCF, devenue illisible et injuste, étendre les cartes de réduction existantes au plus grand nombre et favoriser l’intermodalité (ex : Kartatoo en Languedoc-Roussillon).

-         Enfin, les constructeurs automobiles doivent vraiment se lancer dans la production d’automobiles électriques et hybrides.

 

Pour financer ces mesures, il faut restreindre l’accès au centre ville des grandes agglomérations aux voitures individuelles en mettant en place un système de péage urbain, augmenter le montant des amendes pour stationnement.

Partager cet article

Repost 0
Published by agir en jeunes socialistes - dans Transport
commenter cet article

commentaires