Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 11:25

L’Union Européenne (U.E.) apporte de multiples avantages à ses citoyens. Parmi ceux-ci, l’avantage le plus tangible est certainement celui de la libre circulation des personnes. Grâce à l’UE et à la levée des barrières douanières il est devenu naturel pour les européens de passer d’un pays à un autre sans contrainte avec seulement une carte d’identité en poche. Les jeunes en particulier sont très sensibles à ces questions de mobilité afin de faciliter leurs études ou leur emploi.

 

Pourtant, face à ce constat très positif au niveau européen, nous connaissons une forte régression au niveau national sous l’égide de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement. Celui-ci a récemment présenté une loi visant à interdire aux manifestants de défiler cagoulés ou masqués. Le prétexte de cette loi est de dire que ce sont les casseurs qui se masquent et que les manifestants qui n’ont rien à se reprocher n’ont pas de raisons de le faire. Seulement le problème n’est pas là, dire cela, c’est nier le droit à l’anonymat, nier le droit de chacun de préserver son image.

 

Ne soyons pas crédules, cette loi ne vise pas les casseurs mais ceux que l’Etat considère comme des terroristes, anarchistes ou autonomes, qui refusent d’afficher publiquement leur identité, tel Julien Coupat par exemple… De plus, il n’est ici question que d’un effet d’annonce. Arrêteront-ils sérieusement des centaines de personnes cagoulées par provocation ? Ils ne l’ont pas fait le 1er mai 2009… Tous les manifestants devraient aller défiler masqués, la désobéissance civile étant la seule réponse face à des lois qui visent à restreindre nos libertés.

 

Accepter pareille proposition ouvre en grand la porte à tous les détournements. Pourquoi ne pas alors généraliser la vidéosurveillance à tous les coins de rue ? Pourquoi ne pas rendre possible le traçage par puce électronique de tous les citoyens afin de toujours savoir où ils se trouvent ? Après tout, si l’on n’a rien à se reprocher, nous ne pouvons pas en être affectés. Il suffit de faire une croix sur sa liberté individuelle. Fin de l’Etat de droit, avènement de l’Etat policier.

 

Le Mouvement des Jeunes Socialistes s’insurge face aux atteintes récurrentes du gouvernement Sarkozy à nos libertés. Le droit de circuler est un droit fondamental qui doit être préservé du traçage des passes navigo, de la vidéosurveillance et des décrets d’un pouvoir qui n’est pas tout puissant. De la même manière, les opinions politiques ne peuvent pas être un critère de restriction des droits fondamentaux.

Partager cet article

Repost 0
Published by agir en jeunes socialistes - dans Société
commenter cet article

commentaires