Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 15:05

Un sondage TNS-Sofres paru dans le Monde du 19 novembre 2008 nous apprend que la principale préoccupation des français est redevenue l’emploi et le chômage à quelques 66% contre 57% pour le pouvoir d’achat, la seconde.

 

La crise financière a changé la donne psychologique des français ; à quoi bon à présent être le président du pouvoir d’achat ?

 

Le problème ne concerne plus seulement un revenu trop bas mais bel et bien la présence d’un revenu. La crise entre de plein fouet dans l’économie réelle, l’OIT (Organisation Internationale du Travail) estime que le nombre de chômeurs dans le monde pourrait augmenter de 20 millions avant la fin 2009, dépassant ainsi le sinistre seuil de 200 millions de chômeurs.

 

Le chômage explose en Espagne, en Irlande mais aussi en France où nous avons repasser la barre des 2 millions de chômeurs officiels malgré les efforts du gouvernement pour en radier un certain nombre.

 

Au milieu de tout cela, quelle réflexion portons-nous au sein du Mouvement des Jeunes Socialistes ? Quand porterons-nous un réel message de lutte contre le chômage, notamment chez les jeunes ? Agir en Jeunes Socialistes appelle à la tenue d’une convention nationale concernant l’impact de la crise sur l’économie réelle afin de débattre des idées et des solutions.

 

L’insertion professionnelle des jeunes et des autres dans ce contexte économique fragile ne doit pas se contenter de la seule fusion ASSEDICS / ANPE pour mettre en œuvre le guichet unique. Lutter contre le chômage suppose un soutien aux entreprises, notamment les PME et les TPE, qui font vivre l’économie réelle. Un chantier sur les critères des subventions ou exonérations de cotisations doit être ouvert. Il nous incombe, considérant que le MJS est d’abord un laboratoire d’idées, d’élaborer un contre plan de relance économique.

 

C’est à nous jeunes socialistes de lutter le plus activement contre le chômage, premier obstacle à l’autonomie des jeunes. Seulement nous ne le ferons pas par des incantations, des bonnes intentions mais par du réalisme politique. Les jeunes socialistes doivent aux côtés de nos aînés participer à la création d’un contre pouvoir offensif et crédible en proposant des solutions concrètes.

Repost 0
Published by agir en jeunes socialistes - dans Emploi
commenter cet article